L’évasion d’Al Ratraz

L’évasion d’Al Ratraz

Genre(s):

Série:

Auteur(s):

Lauréat:

Le satanique rat Al Ratraz a enfermé 6 petits animaux dans une étrange maison abandonnée. Dans quel but ?
Tu vas jouer le rôle de l’un de ces animaux et essayer de t’échapper. Si tu ne réussis pas, tu pourras retenter l’aventure avec un autre animal.
 
Une évasion.
Des objets à collecter en fonction de l'animal choisi.
Un thème pour les petits mais une difficulté pour les grands !
 
Ce jeu est tiré du magazine Livres-jeux que vous pouvez télécharger gratuitement. Vous trouverez ci-dessous l'extrait correspondant à l'Évasion d'Al Ratraz, avec l'aimable autorisation de Livres-jeux.
66 paragraphes
Aventure: 
Fichier(s) attaché(s)Taille
Feuille d'aventure (626)2.62 Mo
evasionalratrazextraitlivresjeux2.pdf (618)913.73 Ko
Jeu

Type de règles:

Hasard:

Liberté d'action:

Difficulté:

Droits
Crédits: 
Livres-jeux
Liens: 
  • Lien vers les critiques du livre-jeu sur Rendez-vous au 1
  • Lien vers les critiques du livre-jeu sur La Taverne des Aventuriers
  • Lien vers le magazine Livres-jeux

Commentaires

Très cool bien qu' un peu galère à télécharger !

A je vois que l'aventure a été rajouter dans les liens, cool.

Portrait de Shamutanti

Merci !

Le lien vers un extrait du magazine a été rajouté grâce à l'accord de Livres-jeux.fr

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Aventures récentes

Par : Vero
Londres, fin du 19e siècle. Le monde de la fête foraine. Ses paillettes, ses illusions.

Une aventure au hasard

Par : Orion
Dans cette aventure, vous incarnez Ronan Natis, un jeune homme célibataire d'une vingtaine d'années. Informaticien, vos amis disent de vous que vous êtes loyal et quelque peu réservé. Votre aventure commence alors que vous partez en vacances, délaissant votre écran d’ordinateur pour les pentes...

Une aventure primée

Par : Gwalchmei
Le mercenaire ne connaissait pas les frontières. Il ne prêtait allégeance à personne, n’était attaché à aucune servitude, à aucun pays, aucun héritage. En cela, il était libre. Rien ne lui appartenait, si bien que le monde entier lui appartenait. Et les gens le haïssaient pour ça.
« Maraudeur, long...
Récompense : Mini-Yaz de bronze