Les Esclaves de la Boue 1ère partie

Tome 2

Auteur(s):

Lauréat:

Lorsque votre aventure commence, vous croupissez à fond de cale depuis dix jours. Vos ennemis ont toutefois tort de sous-estimer leur jeune prisonnière. À la première occasion, vous comptez bien leur fausser compagnie afin de rentrer au Monastère Kaï avec les informations recueillies sur l’île de Kirlu. Les Drakkarim n’auront toutefois pas dit leur dernier mot. Des rues malfamées de Ragadorn aux étendues inhospitalières du Pays Sauvage, des redoutables marais de Maaken à la mystérieuse île volcanique de V’Ka, vous devrez survivre aux pires périls si vous espérez revoir le Sommerlund de votre vivant — et échapper à la vengeance d’un ennemi qui vous veut à tout prix en son pouvoir.

Parue dans le fanzine Draco Venturus 2.

200 paragraphes
Aventure: 
Fichier(s) attaché(s)Taille
Draco Venturus n°2 (526)6.89 Mo
Jeu

Type de règles:

Hasard:

Liberté d'action:

Difficulté:

Droits
Crédits: 
Illus ?

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Aventures récentes

Par : Astrid Dalmady
Quelque part entre le Nouveau Mexique et l'Arizona. Trois amies voyageaient à travers un désert aride fait de rocs rouges et de ciels sans nuage. L'...

Une aventure au hasard

Par : Oorgan
« Oyez, oyez, vous qui vous tenez devant moi !Car je vais vous chanter la Geste de Luor,Qui, à vingt ans, partit vers là où périt l’orPour y fonder l’orgueil et la gloire des Rois. »
 
La voix ferme du ménestrel fit résonner longuement les antiques pierres du château d'Ysul. Seigneurs et Dames se...

Une aventure primée

Par : Kraken
La première sonnerie retentit, vous arrachant au sommeil. Vous vous éveillez couverte de sueur, la tête encore pleine des images de votre rêve. Cette nuit encore, vous étiez avec votre prince - celui qui vous aime, qui vous attend, qui vous désire aussi. Vous brûlez d'envie de vous rendormir pour...
Récompense : Mini-yaz d'or